Insertion, formation et compétition

hot2Depuis plusieurs semaines vous avez été nombreux à vous interroger sur notre silence.

Nous tenons avant tout à remercier tous ceux qui nous ont adressé un message pour s’en émouvoir, s’en inquiéter…

A la vérité, toute l’équipe de «La Cité de l’automobile ancienne» d’Antony était à l’œuvre pour mettre en place le projet que nous pouvons, enfin, vous présenter à l’heure où s’ouvre Rétromobile, manifestation emblématique des amoureux, collectionneurs ou pas, des véhicules historiques de collection et/ou de compétition, ce projet qui s’articule autour de différents modules que nous allons vous faire découvrir sur ce blog tout au long de la semaine.

Encore merci à tous et n’hésitez pas à nous faire part de vos réactions vis-à-vis de ce projet ambitieux en nous adressant un courriel à automobilesanciennesantony@yahoo.fr

A très bientôt !

L’équipe de «La Cité de l’automobile ancienne»

face3La mutation profonde des technologies de l’automobile depuis trois décennies et l’évolution des formations l’ayant accompagnée ont provoqué la raréfaction, voire la quasi disparition de nombreux savoir-faire traditionnels dans ce domaine.

Selon une étude menée par la Fédération française des véhicules d’époque (FFVE), les véhicules anciens (un véhicule est ancien dès lors qu’il a fêté son 30e anniversaire de la date de la première mise en service) constituent en France un secteur d’activité dynamique et fort de :

– plus de 2 000 entreprises, à 65 % âgées de plus de 10 ans,

– un chiffre d’affaires annuel global supérieur à 3 milliards d’euros (dont 90 millions à l’export),

– 15 700 personnes employées (en équivalent temps plein),

– 680 000 véhicules roulants et légalement immatriculés,

– environ 400 000 collectionneurs.

Aujourd’hui, les professionnels du secteur des véhicules anciens éprouvent de réelles difficultés à recruter du personnel adapté à leurs métiers.

Le nombre d’emplois non pourvus dans les domaines techniques liés à ces véhicules serait de 200 à 500 par an.

Dans ce contexte, les associations AAHTP (Amicale des Automobiles Historiques Travaux Publics), 3A (Automobiles Anciennes Antony), la société JEM Club (atelier de mécanique spécialisé dans les véhicules historiques de collection et/ou de compétition), en partenariat avec le Conservatoire national des véhicules anciens (CNVA), mettent en place au sein de «La Cité de l’automobile ancienne» en un même lieu :

  • une sensibilisation des élèves de 3e aux possibilités professionnelles qu’offre la filière automobile,
  • un atelier chantier d’insertion ACI dédié à la remise en état de Twingo (véhicule qui, dans le cadre de l’opération «Twingo Solidaire», est mis à disposition de personnes ayant besoin d’un véhicule dans le cadre d’une insertion professionnelle) et à la préparation de Twingo et de 4L participant à des épreuves sportives (Twin Cup ou 4L Trophy),
  • une école de mécanique automobile ancienne (EMAA),
  • un Campus «Passion de l’automobile ancienne» ouvert aux étudiant(e)s et élèves ingénieur(e)s engagé(e)s dans un cursus universitaire et de formation lié au monde de l’automobile sous toutes se formes (mécanique, motorisation, design, etc.)…

Autant de structures que nous allons vous présenter tout au long de cette semaine…

Publicités
Cet article a été publié dans Accueil. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s